Contributeurs: Dey, Vincent Bonhomme

 français   Dernière modification le: 09/03/16 - Crée le: 01/02/14


La musique scientifique

par Dey (d · c · b)

Vous êtes sur la version de travail d'un article en brouillon. Quand vous serez prêt.e.s, vous pouvez la proposer à la révision en apposant {{Révision?}} dans l'article.
Contributeurs : Dey, Vincent Bonhomme · Éditeur : Vincent Bonhomme (d · c · b)
Date création : 01 février 2014 · Date révision : ?date_rev · Version révision : ?id_rev
Lien court : http://www.shakepeers.org?curid=915

Un régal pour les oreilles ainsi que pour le moral. Elle ouvre les portes à l’inspiration, on lui associe des souvenirs tels que des images, lieux, des personnes, des sensations... Elle créé en nous divers sentiments. Ecoutez une douce balade à la guitare elle peut calmer vos angoisses. C’est d’ailleurs cette vertu qu’on utilise en musicothérapie : la vibration qu'émet le son interagie avec notre propre corps.

Qu'est ce qu'un son ?

Une onde, une vibration qui se propage dans l’espace. Si on l’entend, c’est parce qu’elle fait vibrer les cellules ciliées de nos oreilles internes. Ces cellules font ensuite remonter l'information au cortex cérébral qui l'analyse et l’interprète. Chaque son a des caractéristiques propres :

  • la hauteur : grave ou aigu dû à la fréquence de l’onde, plus la fréquence est grande, plus la note est aiguë ;
  • le timbre : différence entre les voix ou les instruments de musique, il est dû à la forme de l’onde ;
  • la puissance : c'est l’amplitude de l'onde, plus elle est grande plus le volume sonore est important.

Ainsi on peut jouer sur ces 3 paramètres pour obtenir toutes les notes de musique, joués par tout instrument ou voix : Do, Do#/Réb, Ré, Ré#/Mib, Mi, Fa, Fa#/Solb, Sol, Sol#/Lab, La, La#/Sib, Si, Do …

On peut généraliser la musique par : une mélodie et un accompagnement. La couleur de la mélodie et de l’accompagnement sont donnés par les accords : majeure (joyeux) ou mineur (tragique). Sans oublier le rythme tertiaire : 1.. 2.. 3… 1.. 2.. 3… (une valse) ou binaire 1.. 2.. 3.. 4… 1.. 2.. 3.. 4… Les accords ne sont rien d’autre qu’un assemblement de ces notes... Par exemple l'accord du Do majeur = Do + Mi + Sol

Un lien avec les mathématiques ?

Des physiciens/ mathématiciens (dès l’Antiquité chez les Grecs, on peut citer Pythagore) ont réussis à trouver des formules mathématiques correspondant aux notes, et trouver par calculs des associations de notes qui donnent des accords harmonieux (bien sûr, ce n’est qu’un outil supplémentaire, les musiciens utilisent instinctivement leurs oreilles pour créer des accords.)

Si vous êtes curieux d’entendre ce que peut donner une création informatique avec les formules des mathématiciens/ physiciens. Le chercheur Moreno Andreatta a créé cette composition ayant la particularité d’être composée de tous les accords possibles sans sonner faux : un vrai défi mathématique !